La cipolla Alifana

L’oignon d’Alife “Cipolla Alifana” tire son nom de la municipalité du même nom située au cœur de la plaine fertile de la haute Casertano. La culture de ce légume est très ancienne. On dit qu’il a commencé pendant la période de domination romaine. Sa culture au fil des ans était presque perdue et, grâce à la conservation des semences conservées par quelques familles, a récemment récupéré cette culture jusqu’à ce qu’elle soit reconnue en 2015 comme présidium Slow Food. Les semis de ce produit, dont les bulbes ont une forme peu aplatie et une tunique externe d’un ton cuivré vif, ont lieu en plein champ dans la période de la lune décroissante entre août et septembre, la greffe est toujours effectuée dans la lune décroissante entre janvier et mars. et puis il mûrit entre juillet et août et est ensuite séché dans le champ pour être ensuite emballé dans des tresses … la célèbre “nzerte”. Il a un goût sucré et salé, piquant au bon point, et se distingue par sa délicatesse.

Le présidium Slow food de l’Onion de Alife  – ainsi que ceux du lupin géant de Vairano et de l’olive caiazzana – a été créé dans le cadre du projet “Presidio della Biodiversità dell’Alto Casertano”, produit par Slow Food Campania et la Fondation Slow Food pour la Biodiversité dans les territoires du GAL Alto Casertano (qui comprend les macro-zones de Monte Matese, Monte Maggiore et Monte Santa Croce).
Ce sont souvent des zones marginales, caractérisées par une agrobiodiversité très intéressante et encore riche. Grâce au projet, divers produits en danger ont été identifiés – tels que l’oignon Alife – et les producteurs qui conservent les semences et qui peuvent transmettre les techniques de culture aux jeunes ont été identifiés. L’objectif du Présidium est de relancer la production d’oignons, car ils reviennent à être cultivés, appréciés et achetés pour leur excellence.